La Cathédrale de Séville

La Cathédrale de Séville

La Cathedrale de Seville


C'est la plus grande cathédrale gothique du monde. Une merveille d'une beauté exceptionnelle ...  La cathédrale de Séville (Catedral de Santa Maria de la Sede) est l'église-mère de l'Andalousie, cette région du sud de l'Espagne. Elle fut bâtie sur l'emplacement d'une ancienne mosquée almohade du 12 siècle.


À l'origine, cette maison de prières avait une cour rectangulaire flanquée par la mosquée elle-même - un bâtiment de petite taille, rectangulaire, orienté est-ouest avec de nombreuses ailes divisées par des arcades. De pierre et de brique, la mosquée était surmontée par un petit minaret. 

Après la Reconquête et la reprise de la ville en 1248, la mosquée fut convertie en église - le minaret fut utilisé comme tour de clocher. Au début du 15e siècle, cependant, la structure de l'ancienne mosquée s'était gravement dégradée et il fut décidé de bâtir une nouvelle cathédrale de pierre. Cette nouvelle église suivait globalement le plan de son prédécesseur mais elle était bien plus grande et contenait moins de colonnes. A son achèvement, la cathédrale possédait un intérieur très vaste. 


Malgré ses murs massifs et son système complexe d'arcs-boutants qui supportaient les voûtes en pierre, le plan de la cathédrale était imparfait. L'édifice était instable si bien que la tour centrale s'écroula en 1511. 

On la reconstruisit avec un meilleur plan. Cependant la tour tomba de nouveau en 1888 à cause, cette fois, d'un tremblement de terre. Sa dernière reconstruction date de 1903.  La cathédrale abrite de nombreux tombeaux célèbres. Le plus connu est celui de Christophe Colomb que l'on trouve dans le transept sud. Trois rois de Castille y sont aussi enterrés : Pedro Ier, Alfonso X et Ferdinand III. 

Sa taille, son imposante architecture et les nombreux trésors artistiques qu'elle contient ont valu à la cathédrale de Séville d'entrer dans la liste du Patrimoine mondiale de l'Unesco en 1987. 

La Cathedrale de Seville


 il a la structure classique des minarets almohades qui continuera à être utilisé pendant des siècles dans la plupart des clochers mudéjar.

Il est composé d'un prisme central à base carrée, entouré des quatre murs extérieurs. Entre les deux structures se trouvent les rampes qui, dans le cas de cette tour et de sa grande taille, permettaient même l’accès à cheval.

La décoration extérieure est basée sur des voûtes ou des pare-chocs à meneaux, avec des arcs semi-circulaires ou des polilobulados, entourés d’alfiz et accueillis par un autre grand arc à lobes pointus (túmido). Dans les rues latérales, il y a des arches murales qui, vues de loin, ressemblent à un réseau de diamants. La hauteur élevée de ce minaret le distingue des autres en influençant sa décoration en bandes verticales, ce qui lui confère une légèreté particulière.

Dans le corps des cloches, on peut apprécier les magnifiques œuvres de ses fenêtres, où se détachent les arches et les chapiteaux d’ascendance califale. Le dernier corps de la tour almohade a été remplacé par la détérioration subie au XVIe siècle par Hernán Ruiz à travers une vente aux enchères de la Renaissance sur laquelle tourne une statue de bronze féminine d'environ quatre mètres de haut représentant "la foi victorieuse" appelée le Giraldillo donne un nom à la tour.

Perspective 3D du Cathédrale

Previous Post
Next Post

post written by:

Moustafa B, Architecte de formation, 3D Artist, designer et blogueur, passionné par tout ce qui tourne autour de l'architecture et du design.

0 Comments: